Pièce unique

Kimono japonais d’avant-guerre Kanako

139.00

Alerte pépite !! Kanako est un kimono 100% soie qui date des années 40. Tissé et teint uniquement à la main, son esthétique géométrique et psychédélique lui confère un design sans pareille !

 

1 en stock

Catégorie :

Description

Le kimono japonais Kanako : le tissage du tokamachi tsumugi, spécialité de Niigata

Ce kimono en soie est un petit trésor datant de l’avant guerre, approximativement des années 30 ou années 40 ! C’est un modèle unique qui a été réalisé sur mesure pour son ancien propriétaire. De la longueur à la largeur en passant par la taille des manches, ce kimono est un vêtement sur mesure.

Ce kimono pour femme est un tsumugi. Il s’agit d’un type de kimono 100% en soie faisant appel à une technique de tissage des fil à la main et une teinture naturelle des tissus. Il s’agit d’un artisanat folklorique de luxe.

Comment savoir que c’est un kimono d’avant-guerre ?

C’est très simple ! Le bas de la doublure est d’un joli rouge sang. Les doublures rouges de ce type peuvent provenir de l’ère Meiji ou du début de l’ère Showa. C’est pour cela que nous estimons que ce kimono date des années 30/40 mais il peut même être plus ancien.

Historiquement, dès la seconde-guerre mondial, la doublure rouge a arrêté d’être produite. Néanmoins, il est possible que des kimono de cette époque soient difficile à identifier car la doublure a simplement été changée pour une doublure plus récente. Dès lors, elle aura changé de couleur pour opter pour des tons plus à la mode.

Quelle est la particularité de ce tokamachi tsumugi ?

Il existe différents types de tsumugi, comme autant de techniques de tissage. Le tokamachi tsumugi est un kimono provenant de la ville de Tokamachi, dans la préfecture de Niigata. La production de leurs kimono est très réputée et ses motifs sont recherchés pour être modernes et à la mode. Le tokamachi tsumugi a été désigné “artisanat traditionnel japonais” en 1982.

Bien que le tissu soit en soie, l’aspect est rustique car les fils de soie utilisés sont de taille inégale (ce sont en réalité des “déchets de soie” réutilisés). Cela donne au vêtement une apparence de lin, légèrement ferme et au joli tombé. Ce kimono reste léger mais tout en tenant chaud.

A la différence des autres tsumugi, le Tokamachi a un éclat et un brillant incomparable.

Le tissage fait main permet d’incorporer des motifs complexes. Ici, les motifs sont géométriques, colorés et psychédélique. Nous supposons donc qu’il s’agisse d’un kimono datant des années 70/80, au temps où ce type de design était très à la mode.

Ce que l’on aime dans ce vrai kimono japonais

  • Tissu 100% soie
  • Tissage fait main
  • Motif psychédélique
  • Teinture faite à la main
  • Doublure en soie

Pourquoi acheter un kimono japonais d’occasion ?

Consommer vintage, c’est avoir accès à un pan de l’histoire du Japon et à la beauté de leur artisanat. Mais acheter d’occasion, ça permet également de faire un geste pour la planète tout en ayant accès à des vêtements de luxe à petit prix.

Envie d’en savoir plus sur l’artisanat japonais, sur les teintures à la main, de broderies artisanales et de peintures sur soie ? Voici une vidéo qui met en avant les différentes techniques.

Comment porter ce kimono en soie rouge au quotidien?

De façon occidentale : vous pouvez le mettre en tant que veste ou encore comme pièce de lingerie, en déshabillé. Ce superbe kimono pour soie pourra également remplacer une robe de chambre.

A la japonaise : pour une séance photo, un cosplay ou une sortie si vous vous en sentez l’esprit.

Condition de ce kimono en soie artisanal

Il est important de noter que ce kimono pour femme est vintage et provient d’une friperie au Japon. Il est en très bon état pour un kimono ancien. Nous n’avons vu aucun défaut sur l’extérieur, cependant, la doublure est pas mal tâchée, au niveau du dos.

Car ce kimono pour femme a vécu plusieurs décennies, il possède des défauts. Traditionnellement, on ne peut pas laver les vrais kimono japonais soi-même. Ils doivent passer par des maîtres du kimono qui sont assez onéreux. C’est pour cela qu’il est normal pour des kimono en soie d’occasion d’avoir des défauts. Néanmoins, certains revendeurs français conseillent aux clients de passer par le nettoyage à sec pour laver un kimono. Nous faisons en sorte de relever les défauts les plus évidents mais comme un kimono et sa doublure requièrent environ 6 mètres de tissu, il est possible que des détails nous aient échappé.

Nous vous remercions de prendre cela en considération avant de passer au paiement.

Par ailleurs, il est vrai que ce kimono est fait à partir de soie, qui est un matériel organique. Au même titre que le cuir, la soie peut emmagasiner quelques odeurs lors de son passage en friperie. Cela peut facilement être résolu en exposant son kimono à l’air libre, tel qu’en l’entreposant sur le dossier d’une chaise quelques semaines.

Il vous reste des questions sur les vrais kimono japonais ? Consultez notre FAQ.

Nos kimono pour femme Grain d’Opium

Miu sélectionne les kimono en soie individuellement et les fait venir du Japon. Elle choisit les kimono les plus originaux (motifs traditionnels, broderies, fil d’or…) et élimine ceux qui ont de trop gros défauts.

Informations complémentaires

Le prix concerne uniquement le kimono et ne comprend aucun accessoire.

  • Composition :

    Extérieur 100% soie
    Intérieur soie

  • Décennie de production estimée :
    1930/1940

    Couleurs:

    Extérieur : rouge, jaune
    Intérieur : sable, rouge vif

  • Mesures :

    Longueur manche – colonne vertébrale (yuki) :  63 cm
    Largeur des manches (sodetake) : 49 cm
    Longueur (mitake) :  156 cm

Acheter Kimono japonais d’avant-guerre Kanako