Kimono traditionnel "femme"

Vous aimez le Japon, vous êtes fan de vintage ? Ces vêtements sont faits pour vous ! Tous nos kimonos sont des modèles uniques faits à la main et composés majoritairement de soie. Ce sont des vêtements vintage de seconde main, sélectionnés un par un, qui proviennent exclusivement du Japon.

19 résultats affichés

Une tradition de beauté : les kimonos japonais féminins

Voyager au Japon : l’esthétique nippone

Situé à l’est de l’Asie, l’archipel japonais est le pays de tous les rêves. On retient l’historicité du Mont Fuji, des temples et sanctuaires nippons… Des samouraïs, mais aussi des des légendes ! On se laisse aussi séduire par la floraison des cerisiers et la beauté des femmes japonaises. On voit aussi l’inspiration de l’occident dans son développement personnel qui fait référence aux principes du shintoïsme et du bouddhisme zen… Sans oublier la pop culture, les grandes villes, les manga et la tradition japonaise du kimono en soie !

C’est en achetant son tout premier kimono traditionnel japonais que Miu est tombée en amour avec les matières, les couleurs, les motifs, le savoir-faire japonais et la forme ample mais tellement élégante de ce vêtement traditionnel.

Pour vous permettre de voyager facilement au pays du soleil-levant tout en découvrant l’artisanat japonais ancestral, Miu a choisi de démocratiser le port du kimono rétro en soie en France.

En effet, un kimono peut se porter ailleurs qu’à un mariage ou une cérémonie du thé. Mieux ? Pour Miu, un kimono ancien ne crée pas l’obligation de le porter à la japonaise. En effet, en tant que veste loose, le vrai kimono japonais peut révolutionner le look bohème et hippie chic !

Sans plus attendre, destination Japon !

Le savoir-faire japonais : nos kimonos artisanaux

Fashion : kimono en soie et mode asiatique

La société japonaise, et par conséquent la mode japonaise, distingue les kimono femme et les kimono homme. Ceux-ci ont pour principale différence la longueur puisqu’un kimono féminin se replie à la taille (pour le transformer en veste, on doit lui faire un ourlet).  Ainsi, un kimono pour hommes en soie est naturellement plus court. Miu porte, de son côté, des kimono pour homme comme pour femme. Cependant, nous avons séparé les deux catégories afin de faciliter votre recherche.

La coupe du véritable kimono japonais est légèrement différentes en fonction de s’il est destiné aux jeunes filles, aux femmes mariées ou aux sublimes geishas.

Au Japon, la tradition veut qu’un kimono japonais authentique en soie soit réalisé par un artisan. Il sera donc fait à la main par un tailleur et aux mesures de son acheteur !

En cela, les kimono traditionnels que nous proposons sont uniques. Nous les sélectionnons un par un chez nos fournisseurs et les importons directement de l’archipel nippon.

Kimonos pour femmes : alliez confort et esthétique

Car ils datent en grande partie de l’ère Showa (1926-1989), chacun des vêtements transporte en lui un peu d’histoire nippone.

A côté de cela, chaque pièce est une œuvre d’art à elle toute seule ! En effet, selon la pièce, elle peut comporter des broderies au fil d’or, des peintures ou des tampons, le tout fait main !

Par ailleurs, il est vrai que les habillements traditionnels nippons ont inspiré plus d’un styliste.

Avec ses rectangles de tissus pliés et cousus à la main, ce vêtement à la coupe rectiligne arrive traditionnellement jusqu’au niveau des chevilles des femmes. La plupart du temps, une doublure de kimono en soie est comprise dans le vêtement. La doublure peut consister en un tie & dye sur kimono en soie.

Le col est une partie spéciale, à replier (et à maintenir par un bouton-pression déjà présent la plupart du temps). Les manches larges sont typiques de l’esthétique asiatique. Quant à la longueur du kimono, elle se règle grâce au pli créé sous le obi. Le obi sur kimono en soie forme un nœud à l’arrière du vêtement.

Détail important ! Un kimono japonais voit traditionnellement son pan gauche se ferme par dessus le droit. Chaque vêtement se compose d’un mélange de matériaux particulier ainsi que de différents modes de tissages.

Il ne s’agit aucunement de prêt-à-porter ! Ces vêtements vintage sont des kimono sur mesure en soie, et donc initialement faits sur commande.

Elever son style avec un kimono japonais en soie

En tout cas, dans cette rubrique, vous trouverez en grande majorité des kimono vintage en soie car ce sont les plus luxueux et les préférés de Miu ! Il s’agit d’une soie japonaise haut de gamme.

Parfois, la soie est mélangée afin de pouvoir combiner les propriétés des tissus (un kimono d’hiver peut consister en de la soie mélangée à de la laine). La soie peut alors avoir de multiples textures, du tissu lisse au tissu type “crêpe” en passant par un tissu tissé.

Or, car nos kimono japonais sont artisanaux et vintage, ils ne contiennent pas d’étiquette la plupart du temps. Nous ne pouvons donc pas certifier quel en est le mélange. Mais soyez sûr que si la soie est mentionnée, c’est donc que le kimono est en grande majorité fait de soie ! Cela est confirmé par nous fournisseurs mais est également contrôlé par Miu. Cette matière nous est chère car elle donne au tissu cet aspect doux, nacré et luxueux, mais avec ce tombé si naturel.

En conséquences, nos kimono traditionnels ressemblent souvent à de superbes pièces de musée.

Les designs allient kimono en soie et culture japonaise. Les motifs floraux japonais traditionnels qu’ils comportent parcourent les quatre saisons. Fleurs de cerisier, pins japonais, fleurs de prunier, chrysanthèmes, bambous, mer de nuages, montagnes, temples, vagues… En somme, kimono en soie et saisonnalité sont imbriqués ! Le printemps, l’été, l’automne et l’hiver sont représentés à côté d’autres motifs locaux comme le jeux de go ou le service à thé !

Revaloriser des kimono japonais en soie

Concernant les kimono de soie, le travail de revalorisation de Miu concerne la dissimulation d’éventuels petits défauts par la reprise à la main des tissus.

Les kimono en soie ne se lavent pas à la main ni en machine mais chez des professionnels. De ce fait, difficile pour Miu de retirer les tâches une fois sa sélection reçue ! C’est pour cela qu’elle ne sélectionne que des pièces en bon état. Le reste est recyclé en créations !

Kimono soie, soie mélangée, kimono rouge, kimono bleu, kimono rose, kimono noir ou encore violet, vous trouverez dans cette rubrique un assortiment de vêtements fantaisies et féminins de qualité et de toutes couleurs.

Styles variés de kimonos pour femmes en soie

Dans la culture japonaise, un kimono se choisit en fonction de l’âge du statut marital ou selon l’occasion.

    • Kurotomesode : kimono le plus formel, porté par les femmes mariées, comprenant 5 blasons familiaux (kamon).
    • Tomesode : kimono moins formel que le kurotomesode, porté par les femmes célibataires ou mariées, comporte 3 à 5 blasons.
    • Houmongi : vêtement de visite porté par les célibataires et les mariées, comporte des motifs continus sur l’épaule, l’une des manches et tout le long.
    • Tsukesage : similaire à l’houmongi mais motif plus modeste et non-continus.
    • Iromuji : kimono monochrome porté notamment pour la cérémonie du thé.
    • Komon : habit informel au motif répété, porté au quotidien.

C’est vrai, il existe beaucoup de variétés différentes de kimono pour femmes en soie !

Pour un événement d’importance

Les catégories se distinguent en fonction de l’épaisseur du tissu, du mélange des textiles mais également de la coupe et des motifs du kimono japonais. Généralement, plus l’événement est grand et plus le kimono sera fiorituré (broderies dorées, manches plus longues, peintures …).

Chacune de nos descriptions indique quel est le type du kimono (semi-formel, formel …) ainsi que le nom de sa catégorie (komon, irotomesode…).

Le kimono japonais moderne : votre nouveau look

Comment accorder son kimono pour femme ?

Il n’y a pas de limite à la créativité !

Tout d’abord, le kimono peut être porté de façon classique, de manière traditionnelle et japonaise. Cela demande un savoir-faire car nouer un kimono s’apprend.

Cependant, le kimono s’adapte également totalement aux vêtements occidentaux. Selon Miu, le plus intéressant est le mélange des styles pour donner un rendu mi-oriental mi-occidental.

Le kimono peut donc se porter en tant que veste à la mi-saison et sous un manteau l’hiver.

Au dessus d’une paire de jeans, d’un tee-shirt et avec des baskets ou des sandales, un kimono rend de suite une toilette remarquable ! Par dessus une robe de soirée et avec des talons, le kimono donnera une finition toute particulière !

Enfin, vous souhaitez conserver votre élégance le soir, au coucher ? Le kimono est une parfaite pièce de lingerie sexy ! Il occupera la place de robe de chambre moderne, et avec une traîne, il donnera un côté très 19e siècle, à l’heure où le japonisme était à la mode.

Pour la longueur ? Cela dépend du degré d’originalité recherché. Le kimono peut être porté très long pour étirer la silhouette mais aussi être recoupé plus court pour s’accorder parfaitement à la mode occidentale et être plus discret. Miu propose ses services de couturière pour recouper et faire un ourlet aux kimono vendus sur Grain d’Opium.

Vous recherchez de l’originalité ?

Alors il est possible de nouer votre kimono avec une ceinture occidentale ou avec un foulard pour en faire une jolie robe originale.

Vous recherchez plus de discrétion ? Vous pouvez aussi rentrer votre kimono dans votre pantalon ou votre jupe pour n’exposer que le haut et ses sublimes manches nippones. Fermé en cache-cœur grâce à une broche ou gardé ouvert au dessus d’un petit top, ce kimono ajoutera une note bohème non négligeable à votre habillement.

Notre collection de kimonos japonais pour femmes

Chez Grain d’Opium, nous ne nous limitons pas aux kimono en soie. En effet, notre friperie en ligne met également en avant d’autres matières : kimono laine, kimono coton et yukata.

A l’élégance du kimono en soie s’ajoute l’authenticité et la modernité. Nos kimonos pour les femmes ont un charme qui leur permet d’être porté de manière traditionnelle comme modernisée. C’est un must have d’une garde-robe ethnique. Pour une mariage, un cocktail comme pour le quotidien, cette pièce fashion saura rendre unique toute tenue.

En somme, le kimono est un vêtement décontracté mais terriblement chic !

Un commerce respectueux de l’environnement

Une fois que nous avons sélectionné nos kimono chez nos fournisseurs, nous les faisons alors venir dans notre atelier en France.

Pour cela, nous choisissons le mode d’expédition le plus écologique : le bateau.

Le délai de livraison est long, mais notre empreinte carbone est minime.

Une fois en France, les kimono sont vérifiés, photographiés puis pliés pour être prêt à partir.

Question fréquentes sur nos kimonos

Quelle est la différence entre un kimono et un yukata ?

Un kimono est un vêtement traditionnel japonais qui se porte toute l’année. En fonction des matières et de l’épaisseur du tissage, il existe des kimono plus adaptés à la mi-saison et d’autres préférés pour l’hiver. En effet, un kimono en laine ou en mélange de soie et laine saura tenue chaud. Un kimono en soie ou en mélange soie-coton s’adaptera plus au printemps et à l’été.

Quant aux yukata, ce sont des formes de kimono d’été car faits de coton très fin ou en polyester.

Cependant, la différence ne se limite pas à cela ! Un kimono traditionnel est une pièce de choix faite de tissu luxueux et faisant appel aux savoir-faire japonais ancestraux. Peintures sur soie faites à la main, broderies dorées sur kimono, colorations dans des barils de bois, teintures à la cire etc… Ce sont des pièces d’une grande qualité, donc onéreuse.

Les yukata sont des vêtements beaucoup plus accessibles car moins luxueux et donc plus facile d’entretien. Ils ont également une esthétique beaucoup plus minimaliste.

Comment porter un kimono japonais ?

Dans le monde occidental, il n’existe pas de règle pour porter un kimono.

Pour porter un kimono “à la japonaise”, il est possible de se limiter à l’achat d’un kimono et à un obi.

Cependant, pour porter un kimono de façon absolument traditionnelle, voici toutes les pièces nécessaires :

    • Hadajuban : c’est un équivalent de lingerie qui se lave fréquemment.
    • Juban et son col nommé han-eri : couche à mettre sous le kimono pour le protéger. Le han-eri dépasse du kimono (on peut placer dans le han-eri un renfort en plastique nommé eri-shin pour donner une jolie forme ronde à l’arrière du cou).
    • Kimono : c’est la 3e et dernière couche de vêtement.
    • 3 koshi-himo : petites bandelettes en tissu à attacher à la taille pour faciliter le pliage du kimono sur soi.
    • Datejime : large bande de tissu à attacher au dessus des koshi-himo pour bien maintenir le kimono en place une fois plié.
    • Obi-age : fine ceinture qui fait la transition entre le kimono et la ceinture obi.
    • Obi : célèbre ceinture de kimono faite de soie.
    • Obijime : cordon de soie tressée à mettre au dessus de l’obi.

Les pièces invisibles sont présentes pour aider à maintenir la structure du kimono au fil de la journée. Quant aux pièces visibles comme le kimono, l’obi et l’obijime, ils sont faits de belles matières et sont détaillées.

Quand porter un kimono ?

Au Japon, de rares personnes portent le kimono au quotidien ! Au travail, comme vêtement d’intérieur mais aussi pour les fêtes, certaines personnes attachées à leur culture traditionnelle se font un plaisir de porter le kimono japonais le plus souvent possible. Cependant, il est vrai que la majorité des Japonais et des Japonaises ne portent plus le kimono que pour des événements spéciaux. Ils peuvent ainsi sortir leur vêtement pour les mariages, les fêtes nationales ou autres événements spéciaux.

C’est pour cela qu’il est important de savoir quel kimono s’accorde à quel événement. En effet, il existe une sorte d’échelle classant les kimono du plus au moins formel. Plus un kimono est formel et plus il convient aux événements d’importance.

La règle générale est que plus un kimono est luxueux, fait de soie, peint ou brodé à la main et plus il sera adapté à un événement d’importance !

Les femmes japonaises portent-elles toujours le kimono ?

Oui ! Homme et femme japonais portent toujours le kimono traditionnel. Néanmoins, il est vrai que cela se perd de plus en plus avec l’arrivée des vêtements modernes.

Le lien entre kimono en soie et cérémonies ? Aujourd’hui, on réserve souvent les kimono aux événements importants. Nous pouvons citer comme exemple la remise de diplôme, les fêtes d’importance ou encore la cérémonie du thé.

En effet, le Japon est un pays qui va vite. Porter des vêtements occidentaux est malgré tout plus adapté à la vie moderne et au manque de temps. Le kimono, lui, répond à des règles précises. Il existe même des formations pour apprendre à mettre un kimono à la perfection et à l’accorder avec goût ! Cet art de mettre le kimono s’appelle le kitsuke.

FAQ Kimono

Comment s’habiller sous un kimono ?

Les matériaux de kimono en soie luxueux sont onéreux et plus difficile à l’entretien. Pour éviter de les tâcher, les Japonais mettent sous leur kimono un nagajuban. Il s’agit d’une sorte de second kimono clair, souvent fait de coton. Respirant, ce nagajuban peut être lavé en machine sans problème. Le nagajuban dépasse très légèrement du kimono au niveau du col. Mais attention, contrairement au kimono, le yukata se porte tel quel, sans nagajuban.

Quelles chaussures avec un kimono ?

À l'origine, le kimono se porte avec des geta (sandales en bois) et des zori (chaussures de même forme mais faires de cuir ou vinyle). On peut aussi moderniser les tenues traditionnelles : porter des chaussures de ville, des talons voire des baskets ou des bottes avec un kimono apportera un aspect plus casual à votre tenue. Vous pouvez aussi mélanger les genres à l'aide d'une ceinture moderne à grosse boucle, à la place de l'obi, voire un pull à col roulé ou une chemise à grand col qui dépasse du kimono ! En portant des chaussures occidentales, vous gagnez en confort mais rendez aussi le kimono plus décontracté.

Comment mettre un kimono long ?

Un kimono long posera rarement problème. En effet, un kimono trop long sera naturellement raccourcit par le pli effectué à la taille. En somme, plus le kimono est long comparé à la taille de son porteur et plus le pli à la taille sera large. Le problème vient plutôt d’un kimono court car dans ce cas là, la seule solution est de le porter sans pli à la taille ou de le moderniser en s’en servant de veste au dessus d’une tenue occidentale.

Comment reconnaître un vrai kimono ?

Il y a plusieurs manières de reconnaître un vrai kimono japonais :

  • Ils sont en tissus denses et luxueux, souvent en soie. Ils sont lourds et fréquemment entièrement doublés (de même pour les manches lors de la fabrication de kimono) ;
  • Ils n'ont pas de taille car ils sont aux mesures de leur propriétaire (exceptionnellement, s'il y a une étiquette, elle ne mentionne pas de taille et est en japonais) ;
  • Toutes les coutures sont invisibles car ils sont entièrement faits à la main (cependant, les kimono peu portés peuvent toujours avoir leurs faufils utilisés par les artisans lors de la fabrication, alors, ces fils seront blancs et à 3/4cm des bords cousus) ;
  • Les kimonos ont une longue couture verticale dans le dos allant du bas du kimono au milieu du col. Cela est typique au patron des kimono.